Débutant ? Apprenez le forex !
Accueil Actualités Le forex s’oriente désormais vers l’orient

Le forex s’oriente désormais vers l’orient

Les difficiles conditions économiques et réglementaires dans les centres financiers habituels du forex incitent ses acteurs à s’orienter vers l’Orient : Singapour, Shanghai et Hong Kong, qui grignotent des parts de marché.

Londres, New Yort et Tokyo : 

Le marché Forex a été très longtemps basé à Londres, New York et Tokyo où il a prospéré.
En 2001, le total mondial des opérations de chiffres s’élevait à 1239 milliards de dollars de moyenne journalière, comme le dévoile l’enquête de la Banque des règlements internationaux (BIS), sise à Bâle, référence mondiale en la matière.
En 2013, le niveau historique de 5357 milliards de dollars a été atteint. Hausse qui s’explique par la mondialisation, la spéculation et l’essor de la couverture de risques sur les devises.
L’année 2016 a vu apparaître la première baisse des opérations quotidiennes du marché Forex à 5067 milliards de dollars. Elle peut s’expliquer par le fait que peu d’évènements au niveau international ont contribué à faire bouger les devises, hormis l’abandon du cours plancher du franc par rapport à l’euro par la banque nationale suisse en 2015 et le référendum anglais relatif à l’Europe de 2016. En parallèle, des nouvelles réglementations internationales ont obligé les banques à diminuer leur activité, sans remplacement de leur apport.

Horizon asiatique :

Ces nouvelles limites entraînent un déplacement graduel vers l’Asie. Le premier centre mondial, Londres, a accusé une baisse à 40,8 % en 2013 et à 36,9 % en 2016, avant l’intervention du Brexit. Simultanément, les centres de Singapour, Hong Kong et Shangai ont fait un bond en avant de 10,5 % à 15,7 %. Cette région tire profit de la vigueur de son économie, contrastant sans peine avec la stagnation de croissance des économies occidentales et de leurs faibles taux d’intérêt. 
Les monnaies asiatiques, notamment la roupie indienne et le renminbi chinois, sont plus prometteuses et plus actives que le dollar, l’euro, la livre-sterling et le yen. 

Pour qui veut broker en ligne, le broker ava trade constitue une excellente plateforme pour fourbir ses premières armes. On peut, entre autres, s'y familiariser avec le forex en ligne


Retrouvez les dernières informations sur le forex en France via nos partenaires.